Démarche artistique

C’est à travers le mouvement d’une ficelle et la fluidité de la peinture acrylique que j’apprends à transiger avec le lâcher prise. En cédant le contrôle, je me permets d’accepter et d’apprécier l’imperfection du résultat. Je comprends la futilité de mon appréhension j’adopte une posture plus indulgente envers moi-même. Cette pratique me permet d’étendre mes apprentissages à mon quotidien.

La peinture me permet de changer de perspective face aux troubles anxieux et phobies qui enlacent mes pensées. Avant, j’avais l’impression d’être ligotée par une corde invisible qui me laisse à peine respirer.

Dorénavant, l’art m’amène à voir mes tourments comme des outils. J’utilise, symboliquement, la corde qui m’étrangle pour créer. Je transforme mes tortionnaires en muses et j’exploite mon insaisissable désarroi pour m’en détacher.

J'explore mon subconscient et mon intuition à travers mes créations. C'est en analysant et en contemplant l'oeuvre finale que j'arrive à relier les points et ainsi décoder mes perceptions et influences.